La rassurance du siècle

L’adolescence est remplie d’incertitudes. En fait, l’être humain vit toujours plein d’inquiétudes. Par contre, l’adolescence peut être plutôt traumatisante. La société véhicule des normes de ce qui est acceptable ou normal, alors que la réalité est souvent bien différente. Nous sommes tous et toutes uniques. Notre réalité n’est pas la même que celle du voisin, mais on nous pousse à croire qu’il n’y a qu’un seul modèle à suivre. Qu’il n’y a qu’une seule façon d’être. On ne nous prépare pas à accepter nos différences. On ne nous montre pas comment accepter celles des autres. Il est difficile d’affirmer que nous n’aimons pas quelque chose si tout le monde prétend l’aimer, d’avouer que notre expérience a été différente de celle que tout le monde raconte et encore plus d’assumer une part de soi en pensant être seul-e dans cette situation.

Je me souviens qu’en grandissant les seules repères que j’avais étaient mes amies, ma famille et les figures d’autorité (parents, professeurs, entraîneurs, etc.). Pourtant, il est bien facile de se sentir perdu-e et seul-e même quand on est entouré-e. Je ne dis pas que ce ne sont pas des bons repères, mais parfois les perceptions de ce qui est normal sont moins flexibles dans un environnement d’idéologie non-diversifiée. Peu importe l’environnement dans lequel nous avons grandi, nous ne sommes sensibilisé-e-s qu’à une vision limitée de ce que le monde a à offrir. Pour vous mettre en contexte, j’ai été sensibilisée au fait qu’il y a différentes préférences sexuelles, mais je n’ai jamais été éduquée sur les différentes religions et leurs traditions.  Même dans un environnement ouvert, le partage de sentiments et d’expériences peut être limité par le contexte des personnes qu’on côtoie.

Dans la cour d’école, beaucoup de sujets n’étaient pas abordés dans les discussions avec mes amies. Je crois que cette fermeture aux discussions plus gênantes entraîne une réticence à vouloir accepter des parts de nous que nous croyons singulières. Par exemple, aucune de mes amies filles n’a osé avouer qu’elle se masturbait et certaines confirmaient même ne jamais avoir tenté de le faire. Maintenant, avec du recul, je sais bien que la majorité de ces jeunes filles prenaient plaisir à découvrir leur corps. Certaines, bien sûr, étaient inconfortables avec l’idée. Mais pourquoi est-ce que seulement une vision était acceptée par le groupe alors que l’expérience autoérotique de chacune était différente? Drôlement, à l’âge adulte, c’est l’idéologie contraire qui domine dans mon groupe d’amies et ce sont celles qui ne se masturbent pas qui n’osent pas en parler. Bien sûr, la masturbation n’est qu’un grain de sable sur une plage d’incertitude. Notre sexualité, nos menstruations, notre corps, le sexe. Ce sont toutes des expériences très personnelles, mais qui prennent une grande part de notre énergie durant toute l’adolescence. C’est bien d’être rassuré-e sur le fait que nous ne sommes pas une créature mystique et que nous sommes autant valable qu’un-e autre.

Voici une liste bien simple qui décrit différentes réalités (pas toutes) que certains-nes d’entre nous pouvons vivre. Apprendre à aimez ses atouts est une arme puissante de nos jours.

Alors saches que c’est correct si:

  • Tu as eu tes premières menstruations jeune
  • Tu as eu tes premières menstruations plus tard
  • Tu préfères porter des serviettes sanitaires
  • Tu préfères porter des tampons
  • Tu préfères porter une coupe menstruelle
  • Tu n’es pas capable de mettre un tampon
  • Tu n’es pas capable de mettre une coupe menstruelle
  • Tu es à l’aise avec tes menstruations
  • Tu n’es pas à l’aise avec tes menstruations
  • Tu as un cycle menstruel court
  • Tu as un cycle menstruel long
  • Tu as un cycle menstruel régulier
  • Tu as un cycle menstruel irrégulier
  • Tu as un flot fort
  • Tu as un flot faible
  • Tu as des petits seins
  • Tu as des gros seins
  • Tu aimes porter des brassières
  • Tu n’aimes pas porter des brassières
  • Tu préfères les culottes qui couvrent toutes les fesses
  • Tu préfères les culottes qui couvrent moins les fesses
  • Tu préfères les culottes en dentelle
  • Tu préfères les culottes en coton
  • Tu préfères les g-string
  • Tu préfères porter un bikini
  • Tu préfères porter un burkini
  • Tu préfères porter un monokini
  • Tu préfères ne rien porter du tout
  • Tu préfères porter des shorts et un T-Shirt
  • Tu préfères porter un foulard, un niqab, un hijab, un shayla, un khimar ou un chador sur ta tête.
  • Tu préfères ne pas te couvrir la tête
  • Tu préfères exhiber ton corps
  • Tu préfères couvrir ton corps
  • Tu es à l’aise dans ton corps
  • Tu n’es pas à l’aise avec ton corps
  • Tu apprends à aimer ton corps
  • Tu es à l’aise avec le genre assigné à ta naissance
  • Tu n’es pas à l’aise avec le genre assigné à ta naissance
  • Tu sens que ton identité sexuelle n’est pas fixe
  • Tu ne t’attaches pas à un genre en particulier
  • Tu ne t’identifies à aucun genre
  • Tu t’identifies aux deux genres
  • Tu es né-e avec des caractéristiques appartenant aux deux genres, mais tu t’identifies qu’à un seul
  • Tu es né-e avec des caractéristiques appartenant aux deux genres et tu t’identifies aux deux genres
  • Tu es né-e avec des caractéristiques appartenant aux deux genres, mais tu t’identifies à aucun d’eux
  • Tu souhaites compléter une transition pour faire correspondre ton sexe biologique avec ton identité sexuelle
  • Tu as complété une transition pour faire correspondre ton sexe biologique avec ton identité sexuelle
  • Ton sexe biologique et ton identité sexuelle ne se correspondent pas mais tu ne désires pas entreprendre de transition pour les faire concorder
  • Tu aimes toucher ton corps
  • Tu n’aimes pas te masturber
  • Tu as de fortes envies sexuelles
  • Tu n’as pas d’envies sexuelles
  • Tu es plutôt aventureux-se au lit
  • Tu es plutôt gêné-e au lit
  • Tu aimes le sexe
  • Tu n’aimes pas le sexe
  • Tu aimes regarder de la pornographie
  • Tu n’aimes pas regarder de la pornographie
  • Tu as déjà eu un orgasme seul-e
  • Tu n’as jamais eu un orgasme seul-e
  • Tu as déjà eu un orgasme avec un-e partenaire
  • Tu n’as jamais eu un orgasme avec un-e partenaire
  • Tu n’es pas intéressé-e à avoir un orgasme
  • Tu es attiré-e par les hommes
  • Tu es attiré-e par les femmes
  • Tu es attiré-e par les hommes et les femmes
  • Tu es attiré-e par les hommes, mais tu t’intéresses aussi aux femmes
  • Tu es attiré-e par les femmes, mais tu t’intéresses aussi aux femmes
  • Tu es attiré-e par la-les personne-s, et non l’identité sexuelle ou le genre de la personne
  • Tu n’es attiré-e par personne
  • Tu n’es pas sûr-e de ce qui t’attire
  • Tu sais ce qui t’attire
  • Tu es toujours vierge
  • Tu es toujours puceau
  • Tu as eu des relations sexuelles avec plusieurs personnes
  • Tu as eu des relations sexuelles avec plus d’une personne à la fois

Le secret est que : tu n’es pas seul-e. Plein de gens autour de toi vivent des expériences qui pourraient t’être familières. C’est pourquoi il vaut mieux être unique et soi-même, que de correspondre aux normes sociétales et être mal à l’aise là-dedans. C’est parfois le plus grand défi de s’affirmer pour qui nous sommes, mais les conséquences peuvent souvent être positives.

Tenons-nous la main et avec nos différences nous serons plus forts-es.

Princesse Chihiro


Princesse Chihiro, jeune femme d’affaire en devenir, métamorphosée en féministe vorace, elle parcourt le monde à la recherche de remèdes sociétaux

Pour lire le dernier article de Princesse Chihiro – Les hormones du démon – c’est ici!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s