Fleurs Annie Malenfant

Coexistence harmonieuse avec la pilule contraceptive

J’ai commencé à prendre la pilule contraceptive lorsque j’avais 15 ou 16 ans. J’étais alors en couple depuis plusieurs mois avec celui qui serait mon premier amour et premier partenaire sexuel. Mon désir de commencer à prendre cette forme de contraception résultait donc évidemment de l’anticipation de ma première expérience sexuelle impliquant une pénétration, mais aussi de ma lassitude quant à l’irrégularité de mes menstruations.

J’en avais préalablement fait la demande à ma mère, bien que j’aurais également pu me contenter d’aller consulter mon médecin sans passer par le conseil familial (il faut dire que j’ai longtemps ressenti le besoin d’obtenir l’approbation de ma douce maman, et que son avis sur le sujet était en quelque sorte une façon d’entretenir notre – plutôt bonne – relation mère-fille.) La décision de choisir la pilule comme moyen de contraception, et non le stérilet, ou encore la patch, découlait alors de l’influence de mes amies qui avaient elles opté pour la pilule. D’après mes souvenirs, cela me paraissait d’ailleurs être la seule option.

Il faut dire que l’absence d’une éducation sexuelle adéquate offerte à l’école réduisait les connaissances que nous avions à propos de bien des choses, dont la contraception, et l’usage unique du condom me stressait. La marque de ma pilule m’avait été recommandée par mon médecin, et quelques mois plus tard, lorsque celle-ci devint payante, faute de posséder les assurances adéquates, un pharmacien a changé ma prescription pour me donner son générique, qui était lui gratuit et tout à fait identique.

Je n’ai pas subi le moindre effet secondaire suite à la prise de la pilule, sauf peut-être une légère prise de poids, et j’ai pu apprécier ses nombreux effets positifs : je n’ai jamais eu de problème d’acné, mais ma peau était tout de même visiblement plus belle; l’arrivée de mes règles a chaque mois est depuis prévisible à l’heure près, et mes menstruations sont plus légères.

Aujourd’hui, cela fait près de six ans que j’avale une pilule à chaque jour, et je suis toujours aussi satisfaite du choix que j’ai fait il y a quelques années. J’ai parfois été tentée d’essayer le stérilet, mais la pilule répond parfaitement à mes besoins et mon corps semble s’être bien accordé avec celle-ci.

Arletty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s