Bouffée de chaleur

Parfois, je ne comprends pas comment c’est humainement possible de vouloir autant une personne. Pis de façon aussi spontanée. Alors qu’il regardait des vidéos sur YouTube, j’essayais d’écrire.  Rapidement, je me suis rendue compte que j’étais incapable de le faire en présence de qui que ce soit (surtout pas lui) lorsque j’aborde des sujets personnels. Je ne sais plus trop pourquoi, il me fait un sourire, je le trouve mignon. Je fais juste aller m’asseoir sur lui. Sa tête qui se dépose doucement dans mon cou. Les repousses de sa barbe et ses cheveux qui me chatouillent, ses bras autour de mon corps. J’ai une bouffée de chaleur soudaine. J’avais le feu aux joues. Comme s’il avait senti mon désir, il se mets à doucement caresser mes seins par-dessus mon chandail. À m’embrasser dans le cou et me bouger tout doucement contre lui. Je suis mouillée, mouillée, mouillée.

Veux-tu aller dans la chambre? qu’il me chuchote d’une voix posée, avec des yeux innocents, un regard de petit garçon. Incapable de parler, je hoche la tête. Je me lève, on s’embrasse sensuellement jusqu’à finalement arriver à la chambre. Aussitôt la porte fermée, il me jette sur le lit. M’embrasse tellement intensément. Il a ce regard dans ses yeux, ce regard qui dit je te veux et je te fais maintenant. Et c’est exactement ce qui arrive. Sauf qu’on prend un tout petit peu notre temps. Prendre son temps, pas nécessairement pour se déshabiller. Prendre son temps pour se toucher. Prendre son temps pour sentir que le désir de l’autre personne est insoutenable. Caresser, toucher, lécher, mordre jusqu’à ce que ça soit insupportable de ne pas atteindre un orgasme. Et là ça devient tellement brusque, tellement sauvage. Il me pénètre, je le sens en moi. Ses mouvements de bassin qui font de la pression exactement là où il en faut. Quelques minutes ou secondes plus tard, on jouit comme un. Puis, on s’écroule. Épuisés. Tellement épanouis.   

Simone


D’aussi loin qu’elle se souvienne, Simone éprouvait de la culpabilité lorsqu’elle ressentait du désir. Aujourd’hui beaucoup plus à l’aise avec sa sexualité et sa libido, Simone poursuit sa quête vers une pleine acceptation de soi en vous partageant ses plus grands fantasmes, ses meilleures expériences ou peut-être un peu des deux.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s